Prochain conseil municipal 1 février 2024

Vous pouvez consulter l’ordre du jour détaillé de ce Conseil Municipal en cliquant ici.

A noter notamment :

  • Approbation de la charte pour une bonne urbanisation suite à la concertation con duite auprès de la population.
  • Modification de budget.
  • Modification de la délégation de service public sur le stationnement payant.
  • Tarifs de la cantine.

Nous poserons également les questions ci-dessous. Ca va chauffer… Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à nous les adresser avant le 24 juin au soir.

Les questions posées par vos élus Saint-Cloud Rive-Gauche

En décembre 2017, la ville a été placée par la Préfecture des Hauts de Seine en situation de « carencement » de logements sociaux. Cette lourde sanction, qui comprend une perte de souveraineté de la ville en matière de logements sociaux ainsi que de très lourdes amendes, est venue consacrer votre inaction et votre volonté délibérée de ne pas construire les logements sociaux que tant la morale et la loi vous obligent de construire.

Il y a quelques mois, vous avez obtenu en référé la suspension de cet arrêté préfectoral. On vous a alors vu pérorer et hurler à la victoire. Nous avons eu droit à des déclarations triomphalistes en Conseil municipal, à des communiqués de presse, à des mails, à des éditos revanchards dans Saint-Cloud Magazine, à des messages à la une du site internet de la ville… Bref, vous avez fait feu de tout bois.

Il y a 15 jours, la justice est venue confirmer le carencement de la ville. Et là, rien. On ne vous entend pas… Pas de mail, pas de communiqué de presse, pas de déclaration sur le site de la ville, rien… C’est vrai qu’il s’agit pour vous d’une douche froide et d’un cruel retour à la réalité.

Alors Monsieur le Maire, quand comptez-vous voous exprimer sur ce dossier et surtout, que comptez-vous faire pour, enfin, construire davantage de logements sociaux à Saint-Cloud et enfin respecter non seulement la loi mais également l’intérêt général qui, en l’occurrence, sont dans ce cas précis étroitement liés.

REPONSE DU MAIRE :

Il nous a embrouillés dans les méandres judiciaires, le fond, la forme, son référé gagné puis retoqué. En gros, on attend septembre. Le tribunal statuera sur le fond et la ville sera réellement carencée.. ou pas ! Bref, il noie le poisson. Vraiment pas convainquant.
Nous avons lu dans les yeux des Conseillers municipaux de la majorité un certain désarroi…
Argument de poids (et là il n’a pas forcément tort): la caserne Sully qui devait accueillir les archives départementales et, surtout, une résidence étudiante et pour jeunes actifs. C’était un vrai beau projet. Au lieu de cela, ce sera le musée du Grand Siècle : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/a-saint-cloud-la-caserne-sully-renaitra-finalement-en-musee-du-grand-
La préfecture carence la ville et en même temps le département raye d’un trait de plume et de nombreux euros un projet qui avait du sens. Cherchez l’erreur: merci Devedjian !

Nous avons appris en lisant le dernier numéro de Saint-Cloud Magazine que la Police municipale allait dorénavant être armée.

Nous n’avons pas de position tranchée sur la question mais comment se fait-il qu’une telle décision puisse être prise sans aucune consultation du Conseil Municipal et de ses élus.

Un débat n’aurait-il pas été salutaire ?

Les élus servent-ils à quelque chose si les décisions d’une telle importance sont prises sans leur avis ?

REPONSE DU MAIRE :

Circulez, il n’y a rien à voir ! La police municipale relève de la seule autorité du maire. Pas de délibération en Conseil municipal et pas d’information des élus. Les élus en savent autant que les habitants en lisant SC Magazine. A quoi sert-on ?

Monsieur le Maire, nous sommes un peu perdus…

Vous êtes historiquement membre et militant actif du RPR / UMP / LR. Vous avez été très actif dans ces partis, avez successivement pris position pour de nombreux et très variés candidats à la tête de votre parti ou pour les primaires. Vous avez été député et candidat aux sénatoriales.

Localement, vous avez pris des positions extrêmement radicales et ultra-conservatrices sur de nombreux sujets qui ne vous font pas honneur : opposition au mariage pour tous, interdiction de l’affiche du film « l’inconnu du lac » parce que l’on y voyait des homosexuels s’embrasser, interdiction d’une affiche de prévention contre le SIDA pour le même motif, signature de la pétition honteuse des maires s’opposant à la création d’un centre d’hébergement pour les sans-abris dans le Bois de Boulogne, opposition systématique à toute mesure permettant d’accroître le nombre de logements sociaux à Saint-Cloud et enfin, opposition pour des motifs indignes (proximité des écoles…) à l’hébergement provisoire de réfugiés dans le gymnase Fouilleuse en plein hiver.

Toutes ces positions, vous les avez prises pour des raisons bassement électoralistes et opportunistes car, j’en ai la conviction, vous n’êtes ni homophobe, ni raciste ni anti-pauvres. Vous avez simplement pris ces positions pour faire plaisir à ce que vous croyiez être la volonté de vos administrés et conforter ainsi votre base électorale.

Maintenant que vous constatez dans les urnes que votre électorat vote presque à 50% pour La république En Marche et qu’il n’est donc pas si réactionnaire sur les questions de société, vous annoncez que vous quittez LR, cette étiquette devenant sans doute trop lourde à porter et électoralement risquée.

Et vous ne vous arrêtez pas là. Vous allez encore plus loin en signant dans le Journal du Dimanche un appel des Maires de droite à soutenir Emmanuel Macron alors que vous l’avez combattu sans relâche et que vous n’avez eu de cesse de dénoncer sa politique et de mettre des bâtons dans les roues des militants locaux de En Marche.

Monsieur le Maire, cette attitude, ces revirements, cette inconstance nous laissent dubitatifs. Les clodoaldiens ont le droit de savoir quelles sont les véritables idées et positions de leur Maire. Pouvez-vous nous apporter cette nécessaire clarification ? Et allez-vous solliciter le soutien de LREM pour les prochaines élections municipales ?

REPONSE DU MAIRE :

On a eu droit à tout. Citations de Chateaubriand, leçons de morale, attaques de Xavier Brunschvicg (menteur, mauvaise foi, donneur de leçon etc.) mais aucune réponse sur le fond autre que « mon parti c’est Sain-Cloud ». C’est dur d’assumer…

Le garage Axial situé 147 Avenue Foch déverse dans les poubelles « ordures ménagères » de nombreux déchets qui n’ont rien à y faire : filtre à huile, huiles de vidange, peinture, papier à poncer etc. A ceci s’ajoute des nuisances olfactives et sonores, des stationnements inappropriés etc.

Plusieurs voisins se sont plaints. Depuis plus d’un an, la Mairie est informée. Des photos et des messages vous ont été envoyées.

A ce jour, rien n’a été fait par la Mairie. Vous n’avez pourtant de cesse, notamment dans Saint-Cloud Magazine, de mettre en avant la préservation de notre cadre de vie. Comment se fait-il qu’aucun agent de la mairie, des services d’hygiène ou de la police municipale ne se déplace pour constater ces infractions ?

Alors que nos concitoyens réclament toujours plus de qualité de vie et de respect de l’environnement, votre inaction est complètement anachronique et irresponsable.

REPONSE DES ELUS CONCERNES :

Il semblerait que cette affaire relève davantage d’un conflit de voisinage et que le garage remplit ses obligations. Ces questions sont toujours plus complexes qu’il n’y paraît. C’est une leçon pour nous. On aurait dû davantage se renseigner avant de soulever cette question en Conseil municipal. On (c’est à dire Xavier Brunschvicg) est un peu passé pour des « cons » sur ce sujet. Mais c’est comme ça qu’on apprend…

La Ville de Gennevilliers a signé un arrêté interdisant l’utilisation du glyphosate dans la commune. Il est actuellement en contrôle de légalité.

Le glyphosate est en effet interdit à la vente pour les particuliers mais il reste disponible pour les professionnels. Face à l’inaction et au recul incessant du gouvernement, l’exemplarité et la prises d’initiatives locales nous apparaissent comme primordiales.

Quelle est la position de la ville sur cette question ? Le glyphosate est-il encore utilisé par les services de la ville ?

REPONSE DU MAIRE :

Il était très très tard et vu que nous avions déjà posé beaucoup de questions, on a renoncé à poser cette dernière question. Une prochaine fois peut-être…

Documents du Conseil municipal du 27 juin 2019